Où l’on découvre l’écriture automatique

Où l’on découvre l’écriture automatique

« Ce matin je ne sais pas quoi écrire mais j’écris quand même, qui sait, peut-être quelque chose sortira-t-il de tout cela, et si non tant pis, au moins j’aurais sorti de ma caboche tout ce que le papier aura bien voulu absorber d’encre et d’idées… »

Voilà comment pourrait commencer votre création du jour, puisque ce que je vous propose d’explorer aujourd’hui, c’est un temps d’écriture automatique. Écrire ce qui vient, même si ce qui vient est précisément que rien ne vient, noter ses idées sans se poser de question, sans chercher à faire de la littérature, seulement laisser leur place aux pensées spontanées.

Pour information, c’est le principe de base de ce que Julia Cameron appelle « l’exercice des 3 pages du matin », essentiel dans son programme de libération de la créativité. À approfondir avec son ouvrage « Libérez votre créativité » si ça vous tente !

Couverture du livre « Libérez votre créativité » – Julia Cameron

Partagez dans les commentaires quelques mots de votre écriture automatique (qui peut vite devenir très personnelle), ou vos impressions sur l’exercice si vous le souhaitez !


2 thoughts on “Où l’on découvre l’écriture automatique

  1. J’aime beaucoup le livre « La source de la créativité » de Julia Cameron, qui condense et rend plus accessible le livre dont tu parles. Les 3 pages sont vraiment une expérience très agréable. L’été est un bonne occasion s’y prendre goût.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.