Je vais te confier un secret…

Je vais te confier un secret…

Voici un texte que je retrouve, écrit il y a quelques temps à l’occasion d’un atelier créatif, et que je trouve bizarre tout autant qu’évocateur :

Je vais te confier un secret…

Cette grande maison sur le bord de la route, qui laisse flotter à tous les vents son air abandonné, si tu regardes bien, tu verras qu’elle ne l’est pas.

La bête au fond de toi, avec ses yeux orange qui te font si peur, scintillants, inquiétants, si tu regardes bien, tu verras que c’est pour t’éclairer qu’ils sont arrivés là.

Ose rester atypique, ne crains jamais de t’égarer. Avec le temps, l’ombre finit inlassablement par tourner, et alors il vaut mieux avoir tenté.

Dans une alternance de blanc, de noir, de rouge, de jaune, posés sur le papier, on capte les tons comme autant d’émotions. Si on ne le fait pas, cela finit toujours, un jour, par nous rattraper.

S’amuser, me dit-il, est une chose sérieuse, c’est une porte à ouvrir. Une porte sur notre inconscient. Pourquoi ne pas passer la porte ? Nous n’avons, après tout, qu’une vie.

Et souvent je me dis que tout ce qui est là, tout cela, ne sert à rien. Cela existe, c’est tout et c’est très bien. Si je veux, je ne fais rien. Et si je veux l’espace d’un instant projeter à l’infini la monotonie d’une cage en noir et blanc, c’est tout et c’est très bien. Et si je veux, je peux, au contraire, rejoindre les mots qui parcourent notre ciel.

Et vous, quel texte poétique écririez-vous en commençant par « Je vais te confier un secret » ? Ou peut-être un collage qui porterait ce titre ?

Partagez votre création dans les commentaires si vous le souhaitez !


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.